Les dernières nouvelles de l’activité de Squirt en France et ailleurs

Quelques podiums supplémentaires à ajouter au compteur de Squirt !

On commence avec une manche de XCO…

On continue avec une endurance de 3 heures en solo…

On enchaîne un Championnat…

Ensuite un marathon de 65 km…

Et pour terminer, 105 km !!!

Les crevaisons, problèmes de transmission et arrêts pour re-lubrifier la chaîne, c’est pas pour nous ! ;o)

Ce WE de l’Ascension mérite bien une petite prière

Notre Squirt

Qui est si précieux,

Que ta chaine soit lubrifiée,

Que tes fesses demeurent motivées,

Que ta cassette reste propre

Dans la boue comme sur le sec.

Donne-nous aujourd’hui

Notre Seal de ce jour,

Pardonne-nous nos sorties engagées,

Comme nous pardonnons aussi

Aux ronces qui ont voulu nous niquer.

Et si nous nous soumettons à la tentation

Nous nettoierons tout au Bio Bike !

Amen.

Le point à mi-saison…

Après quelques mois de torture, on ne craint toujours pas la boue et le Squirt Lube est toujours aussi efficace même dans les pires conditions.

On l’a testé aussi sur un parcours appelé « La Mer de Sable » pour son sol sablonneux. Nous avons été heureux de constater que, contrairement à d’autres, le sable n’est pas resté collé sur la transmission ! De quoi éviter une usure prématurée des composants transmission.

Pour l’heure, aucune crevaison ou perte de pression grâce au nouveau Seal Bead Block. Impossible de le prendre en défaut… C’est en partie grâce à lui qu’on peut ajouter quelques podiums au compteur de Squirt. ;o)

Et enfin, certains photographes sont toujours aussi étonnés de voir nos transmissions si propres… au point qu’ils ne parviennent plus à faire une mise au point correcte ! ;o))))))

L’éternel débat de la boue…

Alors que certains affirment que le lubrifiant Squirt n’est pas efficace dans la boue, nous on roule au Squirt, on fait de VRAIS tests terrain, et on claque des résultats même quand on termine tout noir !  (Alors que d’autres abandonnent suite à des problèmes de transmission).

On a tenté de prendre en défaut le Squirt Lube…

On a profité d’une course d’endurance de 6 heures pour tenter de prendre le Squirt Lube en défaut. Verdict:

3 mecs ont roulé comme des sauvages, à tour de rôle, pendant 6 heures pour tester sur les efforts courts mais intenses… Squirt a gagné !

Sur la même course, on a mis un mec qui va rouler pendant 6 heures tout seul, pour tester sur les efforts longs… Squirt a gagné !

La faiblesse serait-elle sur les efforts moyens ? Alors on a essayé sur un effort de 3 heures… Encore gagné !

Sur un effort très très très long, 12 heures non stop… Toujours gagné !

Ultime test, le plus délicat… avec une gonzesse… et… gagné !   (on a utilisé le lubrifiant uniquement sur la chaine… ;o) )

 

 

Nouvelles victoires Squirt en Belgique.

Même si ce n’est pas sur une manche de Coupe du Monde, une victoire reste une victoire… Avec une transmission squirtée jusqu’à l’os et du Seal dans ses pneus, Jonathan Decoux remporte le scratch du Raid des Sources (100 Km) avec 18 minutes d’avance sur le second !

La veille, c’est sur une course relais que les Belges se sont illustrés, en remportant le scratch d’une endurance de 6 heures ! Aucune crevaison et des transmissions qui ont tourné comme des horloges suisses !

 

Un XCO qui démarre à minuit, pour terminer à midi !

Épreuve atypique en Belgique, une endurance de 12 heures à boucler en équipe ou en solitaire sur un circuit XCO, physique et technique.

Avant le départ, Guillaume Decoux a copieusement badigeonné sa chaîne au Squirt Lube, a mis du Seal dans ses pneus et s’est enduit les petites fesses de Barrier Balm. (c’est sur ce genre d’épreuve qu’on en mesure toute l’efficacité !)

Après 12 heures de course sans le moindre arrêt, sans la moindre crevaison et avec une transmission qui a tourné telle une horloge suisse, victoire en catégorie solo et 14e place au scratch !

Quant à ses coéquipiers, qui s’alignaient en équipe mixte, victoire pour eux également et une 5e place au scratch !

Dès qu’on reçoit l’autorisation, on publie une photo des fesses de Guillaume !  ;o)

Victoire en relais au XTERRA Belgium !

Romain Loustaunau remporte le XTERRA Belgium en relais, avec du Squirt sur sa chaine et du Seal dans ses pneus !

On notera également la belle 11e place/683 au scratch.

Vous pensez qu’il est occupé à admirer sa belle médaille ? Mais non, il contemple et remercie le magnifique logo Squirt sur son maillot !  ;o)

 

Le Squirt Lube est-il efficace sur tous les types de courses ?

Après de nombreux tests, si la transmission est bien squirtée avant le départ, l’efficacité reste maximale sur des épreuves longues, et même très longues !

Nous sommes allés jusqu’à 12 heures d’utilisation (MB Race) dans des conditions désastreuses. A aucun moment il n’a fallu s’arrêter pour effectuer une seconde application.

Ce WE de l’Ascension, nous avons fait le tour de la question:

  • Raf Peeters monte sur la 2e marche du podium aux Cimes de Waimes, un marathon de 70 km, comprenant des passages à gué et des portions boueuses.

  • Le lendemain, c’est Arnaud Decoux qui termine 2e d’une endurance en solitaire de 3 heures sur un parcours ultra sec et poussiéreux.

  • Le dimanche, Marc Gilboux termine 3e d’un XCO sous la pluie.
  • Et le même jour, Vincent Lazaron termine 3e du Raid Bocq, un marathon de 105 km, effectué entièrement sous la pluie !

CQFD.  ;o)