Savez-vous pourquoi Max DONY a un logo Squirt à l’arrière de son cuissard ?

Parce que fréquemment, c’est la seule partie qu’il laissera voir à ses adversaires avant de franchir la ligne d’arrivée ! Et ce sera encore le cas ce 25/05 en XCO (Wallonia Cup de Verviers) où il s’impose sur un circuit où sa transmission en a pris plein les dents !  ;o)

On a quand-même mis aussi un logo Squirt en partie avant, mais ça c’est juste pour la photo du podium ! ;o)

 

Ça a squirté sévère aussi en Belgique ce WE !!!

En XCO, c’est de nouveau Maxime DONY qui s’illustre en prenant une 4e place en BENELUX CUP !

Le même jour, d’autres coureurs participent à une endurance de 6 heures. Là c’est Vincent LAZARON qui fait parler la poudre en s’imposant en solo, et en prenant la 2e place scratch, alors qu’il se battait contre plusieurs paires de cuisses ! Belle perf également de Damien SELVAIS, qui se classe 3e solo.

Ils terminent tous les deux sans le moindre ennui mécanique et avec les petites fesses toutes roses ! ;o)

En équipe, 3e place pour François SELVAIS, Arnaud DECOUX, et Romain LOUSTAUNAU.

CQFD

La suite des podiums Squirt du WE passé… cette fois par des Belges, en XCM et en XCO !

La Rockalienne – Lierneux: 110 km de pur VTT avec 2800 D+ bouclés en 04h50 (22.5 km/h) par Vincent Lazaron !!!

Une transmission qui tourne nickel, des ronces qui pleurent leur mère quand ses pneus les écrasent, et un petit cul tout rose comme un bébé à l’arrivée !  ;o)

Le même jour, 3e place Scratch (2e Master 1) de Jonathan Decoux sur un XCO à Fromelennes.

Courte ou longue distance, on met du Squirt sur sa chaîne, du Seal dans ses pneus, du Barrier Balm sur ses petites fesses, et puis il n’y a plus qu’à pédaler !  ;o)

 

Nouvelle victoire Squirt, celle de Maxime DONY à la Wallonia Cup d’Erezée !

Bon OK, il a une fameuse paire de cuisses, mais il avait aussi une transmission qui a tourné comme une horloge suisse et une dose de Seal dans chaque pneu pour mettre la nique à toutes les ronces et épines !  ;o)

Une fois la course terminée, on nettoie le matériel, et on lubrifie… Tout beau tout propre !

CQFD   ;o)

Un podium SQUIRT supplémentaire… à l’actif de Maxime DONY du Team SAN Mazuin – Cycles Bouvy !

Alors qu’on avait l’habitude de torturer les produits dans les pires conditions, on avait presque oublié que le Squirt fonctionnait aussi merveilleusement bien en conditions ultra sèches et poussiéreuses !

Maxime DONY était là pour nous le rappeler, sur un circuit difficile et exigeant, lors de la Wallonia Cup !

Et pour éviter que vous ne vous habituiez de trop au soleil belge, ci-dessous, une photo de Jonathan DECOUX lors de son dernier marathon (17/04)…

Il fera partie des rares finishers de l’épreuve et s’offrira une belle 14e place (328 partants) dans des conditions tout simplement apocalyptiques !

Et si on faisait un CX de 250 km pour tester le Barrier Balm ?

Malteni Gravel Bootleggers: Aller, on plante le décor: un CX / Gravel de 247 km, à travers la Belgique et la France, empruntant des chemins de terre, des routes à pavés, des terrils, … mais aussi les portions du Tour des Flandres et de Paris Roubaix !

Bref, faut être dérangé du cerveau pour se lancer sur un truc pareil ! Ça tombe bien, on a un coureur qui n’en a jamais assez !

Pour la petite histoire: après 5 km, il y avait déjà 4 mecs occupés à réparer une crevaison !

D’autres devaient lubrifier leur transmission lors des arrêts ravitos…

Pour Jonathan Decoux, qui termine 5e/80, aucune crevaison ! (Merci au préventif Squirt !)

Lubrification: avant le départ et puis basta… (Merci à Squirt Lube)

Et vous me croyez ou pas, mais il avait encore les petites fesses toutes roses après 10h30 de selle !!! (Grâce au Barrier Balm) Si une blonde à forte poitrine souhaite vérifier, il est d’accord…  ;o)))

 

Les podiums Squirt à Marseille ne vous suffisent pas ? En voilà deux autres: un en Belgique et l’autre en France…

Superbe 2e place de Max DONY au G-SKIN MTB Trophy de Sibret !  (XCO)

Le même jour, toujours en XCO, Jonathan DECOUX prend également une 2e place sur une manche du Championnat UFOLEP dans les Ardennes françaises…

Squirt lui donne des ailes… ;o)

Un marathon de 80 km, de la boue à souhait, du D+ et un podium à l’arrivée !

Des nouvelles de Belgique…

Le 22 février, nous vous rappelions que nous étions là pour torturer les produits !

Outre quelques conneries, nous annoncions aussi qu’on ne pourrait plus reconnaître la couleur des vélos tellement ils sont recouverts de boue… ben ça c’était pas des conneries ! Et bonne chance à celui qui pourrait identifier l’engin… ;o)

Superbe podium (3e place) de Vincent LAZARON sur un marathon (« Les 7 Péchés Capitaux ») de 80 km sur un terrain gras et lourd.

Sa transmission a tourné nickel, aucune crevaison et le nettoyage fut une formalité !  ;o)

On n’a pas encore atteint les limites…

 

Certains sont mariés à leur vélo… et en prennent soin !

Les membres du team SAN Mazuin – Cycles Bouvy sont amoureux de leur matériel… rares sont ceux qui sont en couple, ils sont quasi tous mariés à leur vélo !

(Et pour ceux qui sont en couple, ils passent plus de temps sur leur vélo que sur leur femme).

Voilà pourquoi ils exigent les meilleurs produits pour l’entretien de leur monture, afin de prendre un maximum de plaisir quand ils l’enfourchent.

(Pour ceux qui n’auraient pas encore compris, il est grand temps de passer en mode « second degré à la belge » avant de lire la suite…)

Finalement, en y réfléchissant, pour que ça se passe bien, que ce soit avec une femme ou un vélo, nous avons besoin des mêmes impératifs: une lubrification optimale et longue durée (les efforts courts, désolé mais c’est pas pour nous), une protection au latex aussi fiable qu’efficace (parce qu’avec la vitesse, il arrive de se retrouver sur une mauvaise trace) et un nettoyant puissant pour se débarrasser facilement de toutes les impuretés collées sur notre engin après l’effort !

On s’enduit aussi de Barrier Balm pour supporter les fessées lors de nos sorties les plus longues et engagées…

En 2017, nous continuerons à éprouver les produits ! Nous testerons le Squirt Lube dans la boue (qui colle ou liquide), dans la neige (dure et fondante) et sur des distances folles lors d’ultra-marathons de 160 km ! Nous roulerons sur les traces les plus éprouvantes pour mettre le Seal à contribution, les ronces et les épines auront peur de nos pneus ! Nous nettoierons nos vélos avec du Bio Bike alors qu’ils sont tellement recouverts de boue qu’on ne sait même plus dire de quelle couleur ils étaient !

On vous tiendra au courant !  ;o)

Merci à Squirt Lube France pour sa confiance !